Les revenus et les dépenses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les revenus et les dépenses.

Message par Shogun Nicolas le Jeu 17 Nov - 21:59

Les impôts sont de 1/6 de la valeur de revenu du fief (arrondis au quart de koku le plus proche).
Les vassaux fournissent eux-même 1/6 de leurs revenus à leur suzerain. Le suzerain lui-même, fourni 1/6 de ses revenus à l'Empereur.

Les impôts sont prélevés en automne, puis acheminés aux daimyos.
Certaines années les récoltes sont meilleures que d'autres.
Les fiefs peuvent se voir dotés de ressources autres que la seule agriculture (industrie, commerce, artisanat, écoles réputées, ressources naturelles...)

Chaque trimestre, on prendra pour postulat que:

Un ashigaru coûte 0,5 kokus en entretien,
Un samurai coûte 1 koku en entretien,
Un cheval coûte 1 koku en entretien,
La résidence seigneuriale, ses dépendances fortifications, et son personnel de maison coûte 1/20 de la valeur du fief par an (réparti sur chaque trimestre).
Le daimyo, sa femme, ses concubines, 2 kokus chacun. Les autres membres de la famille 1 koku chacun.

Un jet de gestion "difficile" réussi diminue toutes les dépenses de 10% (à tenter chaque trimestre). Un échec, les majore de 10%.

Ces coûts sont doublés pour les troupes en campagne. Les wakatos (paysans, ouvriers et porteurs) mobilisés fournissent leur propre nourriture le premier trimestre, ils sont ensuite à la charge de leur employeur à raison de 0.25 kokus par trimestre, si la guerre dure.

Recruter des mercenaires
Si vos caisses sont pleines, Il peut être très judicieux de complèter son ost grâce à des ronins ou ashigarus de passage à la veille des combats. Certaines recrues seront capables (compétences, combativité) d'autres moins. Certaines seront fiables, d'autres pas. Leur coût sera indexé à leur capacités et leur niveau d'équipement.
Si vous diffusez l'information comme quoi vous recruterez à tel endroit, tel trimestre, vous aurez davantage de chance de trouver des combattants capables, en nombre, que si vous opérez à l'improviste. (Il vous faudra par contre, renoncer au potentiel effet de surprise).

Difficultés financières:
Il y a toujours moyen de demander un délai à son suzerain. Dans le cas contraire, on peut baisser le niveau des dépenses.
Si le domaine est en faillite, on peut rogner sur les dépenses de la famille. Compter au minimum 0,25 kokus par membre de la famille par trimestre. C'est le minimum pour ne pas mourrir de faim. Le prestige s'en ressentira cependant.
Pour la résidence, on peut diviser par deux le coût d'entretien. Laissé à l'abandon, sa valeur s'amenuisera.
Pour les troupes, on peut diviser leur coût par deux, au risque de les voir déserter pour des cieux plus cléments.
avatar
Shogun Nicolas
Admin

Messages : 559
Date d'inscription : 14/02/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://argad-samurai.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum